Compagnie A Kan la Dériv'


La pluralité de ces formations permet à chacun de ses membres d’aborder des auteurs et artistes d’horizons variés, comme Edward Bond, Valère Novarina, Victor Hugo, Jacques Rebotier et bien d’autres… Diversité qui les nourrit et les pousse à l’écriture et à l’exploration des arts scéniques, du théâtre, du mime, de la danse, de la musique et tout récemment, de la marionnette.


Ce dernier amarrage à l’art de la marionnette a été impulsé par la participation à divers stages professionnels, notamment au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, puis au Théâtre de Marionnettes de Genève, ou encore avec émilie Valantin, fondatrice du Théâtre du Fust.


Bousculée par la découverte d’un nouveau champ des possibles, l’équipe entame des recherches dans ce riche et vaste domaine, et aboutit, en 2012, à la création de Sens-toi sans toit, un conte écrit pour la rue, et taillé dans la mousse.


La compagnie a donc poursuivi sa dérive avec Sens-toi sans toit durant l’été 2013 et 2014 en donnant plus de cent représentations en art de rue, à travers la France et ses pays voisins. En novembre 2013, la compagnie gagne le Prix du Jury dans le cadre du tremplin Théâtre Talents et effectue une résidence au Théâtre de l’Envol de Viry-Châtillon pour son adaptation en salle.

A Kan la Dériv'

Originellement composée d’Anthony Diaz, Maxime Renaud et Vincent Varène, la compagnie A Kan la Dériv’ a été créée en février 2007 à Nogent sur Marne. C’est la redécouverte des textes de Raymond Devos, engendrant la création du spectacle intitulé Quand un poète persévère, qui « allume la mèche ».

Petit à petit, la compagnie s’agrandit et se professionnalise : deux des trois membres fondateurs intègrent de grandes écoles d’art dramatique (l’EPSAD, à Lille et l’INSAS, à Bruxelles), alors que d’autres comédien(ne)s du CNSAD de Paris, et de La Manufacture-HETSR à Lausanne, viennent rejoindre l’équipe.

Février 2017

 "Ce besoin d'aller voir ailleurs, il doit bien venir de quelques part"

A partir de 6 ans

 

Les marionnettes, manipulées par Vincent Varène et Zoé Poutrel, sont accompagnées par la violoniste Alice Huc. 

Manipulateurs et musicienne sont guidés par la mise en scène d'Anthony Diaz.

La scénographie n'est pas en reste. Une structure imaginée par Anthony Diaz et conçue avec Grégoire Chombard. 

Une boite en bois qui s'ouvre à l'envie et réserve des surprises à l'aide de système installés dans l'ombre.

 

 

Le travail de cette équipe a donné le jour à une création rythmée, vivante, qui aborde la vie dans notre société contemporaine où la communication se fait rare alors que le nombre de moyens de communication n'a de cesse d'augmenter.

 

A partir de 6 ans, "Ce besoin..." saura trouver son public parmi tous les âges. 

A chaque personne sa lecture, son interprétation. 

Victor, un personnage qui traverse les âges, veut briser cette solitude omniprésente. Une solitude qui lui est devenue insupportable, peut-être parce qu’elle le renvoie à ses propres errements et à l’inconsistance de son existence. Il va tenter d’entrer en communication avec l’autre pour lui venir en aide, ou pour se tirer lui-même de situations compliquées.

 

Mais notre héros n’est pas seul dans cette aventure. Dans la roulotte, autour de lui, ça se bouscule... Deux évadés, toujours à l’affût du moindre objet à dérober : voici les brigands. Un homme dépassé par la réalité qui se réfugie dans les images de sa télé : c’est l’épicier.

Une foule vêtue de noir et masquée de blanc : c’est la société urbaine des métro-boulot-dodo-je-suis-pas-dispo...

 

En tout, une dizaine de personnages, deux manipulateurs et une musicienne-à-tout-faire cohabitent dans cette roulotte, sur un petit carré de scène, pour illustrer et questionner ce que le monde nous impose, et les moyens d’y trouver sa place.

Agenda des prochaines dates à venir 

© Isabelle Limacher 

Fiche technique sur demande - akanladeriv.diffusion@gmail.com ou encirquit@gmail.com

Dossier de diffusion

© 2016 par encirQuit. Créé avec Wix.com